Pourquoi de plus en plus de personnes voyagent à l’étranger pour la chirurgie plastique

voyage medical
Écrit par Maria Chancla

Ce qu’il faut savoir sur le « tourisme médical » et pourquoi de plus en plus de gens le pratiquent.

Le tabagisme, le soleil, le froncement des sourcils, le sourire, la génétique – bref, la vie – finissent tous par apparaître sur votre visage, quelle que soit la quantité de crème solaire et de lotion que vous avez utilisée.

Grâce aux possibilités révolutionnaires de chirurgie plastique disponibles aujourd’hui, vous pouvez obtenir un visage plus mince et plus jeune. Effacez les lignes du sourire, les bajoues et les rides grâce à un lifting.

Bien que beaucoup d’entre nous aimeraient modifier notre apparence physique, tout le monde ne peut pas s’offrir une chirurgie plastique coûteuse. L’alternative ? Le tourisme médical, ou les voyages à l’étranger pour de la chirurgie à bas prix. Pourquoi faire une rhinoplastie à Nice quand on peut le faire à un meilleur prix à Istanbul – billet d’avion inclus ?

Mais comme pour toute opération, des complications peuvent survenir après l’opération.

Statistiques sur la chirurgie à l’étranger

La chirurgie esthétique est une industrie de 16 milliards de dollars aux États-Unis, avec 17,5 millions d’opération cosmétiques et mini-invasives pratiquées en 2017, selon les statistiques de l’American Society of Plastic Surgeons.

De plus en plus d’opération de chirurgie esthétique sont effectuées en France, mais nos chirurgiens plasticiens et nos hôpitaux coûtent chers.

En voyageant à l’étranger, les gens peuvent économiser de 40 à 80 % pour la chirurgie plastique, selon l’opération et le pays. La Turquie, la Tunisie, la Hongrie et la République Tchèque figurent parmi les principales destinations internationales de choix pour la chirurgie esthétique. Le Maroc, la Thaïlande et l’Espagne complètent le top 10, selon la Société internationale de chirurgie plastique esthétique (ISAPS).

Le tourisme médical, qui couvre tous les types d’opération, connaît une croissance mondiale estimée entre 15 et 25 %, selon Patients Beyond Borders, une société de recherche respectée et un centre d’échange de données et d’informations sur l’industrie des voyages pour raisons de santé.

L’organisation estime qu’environ 2,5 millions de personnes se rendent chaque année dans un autre pays pour des interventions allant de la chirurgie du genou aux couronnes dentaires.

De nombreux Français qui n’aurait jamais envisagé de partir à l’étranger pour un nouveau genou n’hésitent pas à se déplacer pour une opération de chirurgie esthétique. Selon l’ISAPS, plus de 30 millions d’opérations chirurgicales et non chirurgicales ont été pratiquées dans le monde en 2018.

Il y a également des inconvénients potentiels à aller à l’étranger pour la chirurgie plastique.

Une étude publiée dans le numéro d’avril de Plastic and Reconstructive Surgery a rapporté que des complications telles que des infections, des problèmes de cicatrisation, des douleurs et une hospitalisation sont survenues après le retour de certains patients dans leur pays.

Les soins post-opératoires coûteux ne sont pas toujours couverts par l’assurance du patient, ce qui peut rapidement transformer l’opération à l’étranger en un cauchemar financier.

Il y a beaucoup de mauvais acteurs, en particulier dans les villes frontalières du Mexique. Il y aussi de mauvaises cliniques dans des destinations de loisirs très fréquentées et connues pour la chirurgie esthétique, comme Dubaï, Bangkok et Istanbul. Il est essentiel pour les patients qui voyagent d’examiner soigneusement et de sélectionner des prestataires réputés qui ont fait leurs preuves en matière de résultats positifs.

Josef Woodman, PDG de Patients Beyond Borders

C’est pour cette raison que des sites internet se sont spécialisés dans l’accompagnement de patients dans leur recherche de la meilleure clinique de chirurgie esthétique à l’étranger pour leur rhinoplastie, lifting visage, ou autres …

Les chirurgies esthétiques les plus populaires à l’étranger

Les femmes se rendent souvent à l’étranger pour une augmentation mammaire, qui reste la procédure esthétique la plus populaire au monde, suivie par la liposuccion, la chirurgie des paupières, la rhinoplastie, l’abdominoplastie (plastie abdominale) et le lifting des seins, selon l’ISAPS. En 2016, la labiaplastie (réduction de la longueur des petites lèvres) a augmenté de 45 % et les liftings du bas du corps de 29 %.

Mais il n’y a pas que les femmes qui se rendent à l’étranger pour se faire faire des soins esthétiques. Les hommes représentent 13,8 % des patients en chirurgie esthétique et leur intervention préférée est la chirurgie des paupières, suivie par la gynécomastie (réduction des seins chez l’homme), la rhinoplastie, la liposuccion et la greffe de cheveux.

Ces résultats confirment une chose que la plupart des chirurgiens plastiques certifiés savaient déjà, à savoir que la demande pour les procédures esthétiques est plus forte que jamais. Dans le monde entier, nous voyons un nombre record de patients qui cherchent à profiter des dernières innovations en matière de chirurgie esthétique pour être plus beaux et se sentir mieux dans leur peau.

Dr Renato Saltz, Président de l’ISAPS

Les voyages à l’étranger sont intimidants pour beaucoup de gens et la plupart d’entre nous n’apprécient pas l’idée d’une quelconque chirurgie, il est donc facile d’imaginer le stress qu’implique le fait de partir à l’étranger pour une opération chirurgicale.

Les chirurgiens plasticiens internationaux le savent et beaucoup d’entre eux s’efforcent de rendre le voyage vers leur établissement aussi simple et réconfortant que possible.

En fait, de nombreux touristes médicaux sont ravis d’apprendre que la chirurgie esthétique dans un pays étranger peut ressembler à des vacances dans un mini-spa avec des forfaits incluant tous les soins chirurgicaux, plus l’accueil à l’aéroport, l’hébergement avant et après l’opération dans des hôtels quatre étoiles, des repas exotiques et – une fois que vous êtes prêt – des visites touristiques.

Mise en garde avant de partir

Le site web de l’ISAPS est un bon point de départ. L’organisation mondiale de plus de 3 200 chirurgiens plasticiens certifiés dans 103 pays contrôle ses membres pour s’en assurer :

  • qu’ils ont reçu une formation approfondie sur l’ensemble des procédures esthétiques chirurgicales et non chirurgicales
  • qu’ils sont membres d’une société de chirurgie plastique nationale et internationale reconnue
  • qu’ils parlent couramment l’anglais avec leur personnel
  • que le cadre chirurgical est accrédité ou certifié

Comme pour toute procédure médicale, il est impératif que vous posiez beaucoup de questions et que vous soyez aussi bien informé que possible. Parlez à votre chirurgien potentiel, par courriel ou par Skype, et assurez-vous de bien comprendre la procédure, les effets secondaires possibles, les résultats attendus, le cadre clinique ou hospitalier, les installations de récupération post-opératoire et l’assistance disponible.

N’oubliez pas que vous êtes peut-être en vacances, mais que vous n’êtes pas vraiment en vacances – alors renseignez-vous sur la natation, les bains de soleil et la consommation d’alcool après l’opération.

Les vols aériens ou les longs trajets en voiture peuvent également augmenter le risque de thrombose veineuse profonde (caillots sanguins dans les jambes) et d’embolie pulmonaire (caillots sanguins dans les poumons), alors assurez-vous de savoir combien de temps vous devez attendre avant de rentrer chez vous.

Renseignez-vous pour savoir si la clinique ou l’hôpital que vous envisagez de fréquenter est affilié à des établissements médicaux de votre région, ce qui peut vous aider si vous avez besoin d’un traitement de suivi inattendu après une opération.

Votre assurance maladie ne vous remboursera probablement pas pour une chirurgie esthétique non urgente et ne couvrira peut-être pas les complications qui pourraient survenir une fois que vous serez rentré chez vous. Renseignez-vous avant de partir.

Surtout, faites les recherches nécessaires avant de prendre une décision.

Laisser un avis